Partagez | 
 

 Ragna The Bloodedge || Terminer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 4
Jewels : 154
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 26

MessageSujet: Ragna The Bloodedge || Terminer   Lun 1 Sep - 17:12




Fiche d'identité.




Nom: Kisaragi
Prénom: Ragna
Surnom: The Bloodedge
Âge: 24 ans
Sexe: Masculin
Rang: Rang A
Etat Civil: Célibataire
Nationalité: Fiore
Guilde: Crime Sorcière
Magie: Magie de type ténèbres
Partenaire: Solitaire
Ambition/but: Retrouver mon frère et détruire le plus de guilde noir possible.



Qui Êtes Vous ?


Description Physique
Comment ça, je dois en plus me décrire physiquement ? Vous ne pouvez pas juste me regarder et vous satisfaire de ça ? Je peux me décrire en moins d'une phrase ! Je suis grand, avec des cheveux blancs, vêtu d'une longue veste rouge et je porte toujours sur moi mon arme. Quoi ? Cela ne vous suffit pas ? Des détails ? Dans quoi je me suis embarqué encore.

Commençons par la chose qui me sert de tête, celle-ci est encapuchonnée par une tignasse blanche. D'ailleurs pour décrire cette dite tignasse, on peut dire qu'elle est assez asymétrique. Pour faire simple mes cheveux partent dans tous les sens selon leur bon gré, tantôt à droite, tantôt en arrière. Le principal atout étant que je n'ai nullement besoin de perdre de temps à les entretenir. Je dois la couleur si rare à mon père qui possédait des cheveux de la même couleur. Revenons à présent sur mon visage et plus précisément mes yeux. Je dispose ici, d'un trait assez unique en son genre puisque je possède deux couleurs différentes pour mes iris. Mon iris droit est immaculé d'un rouge semblable au sang, tandis que mon iris gauche est vert comme l'émeraude, vous savez ces pierres précieuses hors de prix. La couleur de ma peau est légèrement pâle, je ne suis pas pâle comme un mort, mais je possède comme ma mère une peau légèrement plus pâle qu'une peau qu'on pourrait qualifier de « blanche ». Mes sourcilles sont assez fins et long, d'ailleurs ses derniers sont à moitié cachée par les quelques mèches de ma tignasse qui retombe sur mon visage.

Passons à présent à mon corps à proprement parler. Il faut avouer que je dispose d'une silhouette assez élancée et grande. On peut également s'apercevoir que je possède des épaules assez carrées, ce qui me fait avoir une taille en V. À cause ou plutôt grâce de l'entrainement que j'ai connu étant plus jeune, je dispose d'un corps athlétique et musclé. Pour éviter les diffusions de sang nasal de certaines, j'éviterais donc de parler des détails de mon corps. Cependant, je possède un signe distinctif assez flagrant. Mon épaule droite ainsi que mon bras droit son noir. Comment est-ce possible ? Aller demander ça à la nécromancienne qui m'a sauvé la vie. Toujours est-il que ce nouveau bras, m'a offert bien plus que comblé un handicap. Pour finir, je préciserais, que l'emblème de ma guilde se trouve sur le bas de mon abdomen au niveau de mon flanc gauche, assez discret en soit.

Parlons à présent de ma tenue en générale, du moins celle qui est associée à ce surnom qu'on m'a affublé. Parlons à présent de ma tenue en générale, du moins celle qui est associée à ce surnom qu'on m'a affublé. Je qualifie cette veste de long, car elle s'arrête en dessous de mon postérieur. D'ailleurs la seule attache que ma veste possède n'est pas une fermeture éclair ou des boutons, mais une sorte de doubles ceintures avec des boucles dorées. Au niveau de mon torse se trouvent deux autres boucles de ceinture prolongées par une ceinture dorsale faisant ainsi le tour de mon corps. J'accompagne ma tenue à l'aide de gants possédant une plaque rouge. En dessous de ma veste, je porte un haut noir fermé semblable à un uniforme, d'ailleurs sur le col, on peut y voir l'emblème de la famille de mon maitre. Concernant la partie inférieure de ma tenue, celle-ci est constituée d'un pantalon large de couleur noir pouvant être confondu avec un hakama ainsi que des chaussures rouges possédant des protections argentées sur la pointe. Enfin pour finir, je porte une impressionnante ceinture noire au-dessus de ma veste rouge afin de pouvoir porter mon arme, cette dernière si accroche à l'aide d'un puissant aimant. Enfin pour finir, je porte une impressionnante ceinture noire au-dessus de ma veste rouge afin de pouvoir porter mon arme, cette dernière si accroche à l'aide d'un puissant aimant. En effet un mécanisme se trouve sur le manche afin de déplier se dernier et utilisé l'arme comme une faux.

 


Description Psychologique
Vous êtes sérieux ? Je dois en plus me décrire mentalement, je peux ne pas négocier ? Je sais, demander à Jellal et il vous dira ce qu'il pense de moi ! Pourquoi vous me regardez comme ça ? Faut bien qu'un maitre de guilde soit utile non ? Je vois, je dois vraiment le faire. Essayons de rendre ça intéressant, je vais prendre ce magnifique dictionnaire et on va faire l'étude de mon moi intérieur. Qui sait, j'apprendrais peut-être des choses sur moi-même. On va commencer par mes qualités, oui, il faut que je me vende un minimum. Je vais essayer d'être originale et faire ça dans l'ordre alphabétique. Oui, je suis d'accord cela n'a aucun intérêt supplémentaire, vous n'avez pas besoin de râler.

« Brave : Qui dénote la bravoure, le courage. » Je ne suis pas un surhomme, néanmoins, mon passé à forger mon âme de manière à la rendre forte et courageuse. Je ne suis jamais le premier à reculer devant le danger. Cependant, je connais les limites de mon corps et à moins que j'aie une très bonne raison de le faire, je ne me risquerais pas à perdre la vie bêtement. Je vous entends déjà « mais alors tu n'es pas courageux », je vous arrête tout de suite, il faut faire la différence entre le courage et la folie. Dans un sens, il faut beaucoup de courage pour reconnaitre ses faiblesses.

« Calme : Absence complète de nervosité chez quelqu'un, tranquillité, maîtrise de soi, paix de l'esprit. » Alors je vous arrête tout de suite, je ne suis pas né ainsi. Enfant, j'étais régulièrement soumis à ce qu'on pourrait appeler une haine quotidienne, à cause d'histoire de famille, mais aujourd'hui, ce n'est plus le cas. J'ai enfin réussi à me catalyser, à me maitriser, cela ne fut pas simple loin de là. Mais je suis à présent en paix avec moi-même. L'avantage étant que dans les situations délicates mon calme me permet de mieux réfléchir et de trouver des solutions. Par contre, il peut m'arriver de perdre patiente, je ne suis pas parfait comme nous tous, dans ce cas, je peux même m'énerver. Bon courage à la personne qui me ferait sortir de mes gongs.

« Protecteur : Qui vise à protéger, à sauvegarder. » Je ne suis pas un chevalier noir œuvrant pour la justice dans ce monde, après tout, nous autres à Crime Sorcière, nous ne sommes pas en quête de reconnaissance. Cependant, si j'ai l'occasion de sauvegarder une vie, je n'hésiterai pas un seul instant. Un jour, ce fût ma vie qu'on sauvegarda, depuis je considère que c'est à mon tour de jouer les protecteurs. Ça me changera, puisqu'avant je ne faisais que détruire des guildes noires sur mon chemin. Bien sûr, il n'est nullement nécessaire de vous prévenir que je ferrais tout ce qui est en mon pouvoir pour protéger les personnes qui sont chères à mon cœur. Dans ce genre de moment, je peux devenir un vrai démon si on peut dire.

Je pense que je peux garder le reste de mes qualités secrètes, un peu de mystère cela ne fait pas de mal. Cependant, comme tout être normalement constitué, je possède des défauts. Eh oui, tout ne peut pas être blanc ou noir dans ce monde.

« Froid : Qui maîtrise ses réactions, ses émotions, ne fait pas d'éclat, qui est plein de sang-froid, de calme. » Dis comme ça, on ne dirait pas que c'est un défaut. Finalement, j'aurais oublié une de mes qualités ? Je ne pense pas avoir besoin d'ajouter d'autres commentaires non ? Je ne vais pas éclater de rire en public par exemple. D'ailleurs, je me montre plutôt discret lorsqu'il s'agit de montrer mes émotions. Je ne suis pas un grand sensible. D'ailleurs, je pense que mon manque de tact vis-à-vis des autres viendrait de ce trait de caractère. Je ne fais pas trop dans le sentimentalisme.

« Râleur : Qui râle habituellement ou à la moindre occasion. » Alors là, je tiens à me défendre, cette définition est fausse ! Quoi ? Je ne suis pas entrain de râler ? Bref, je ne râle pas à la première occasion, mais on va dire que je réponds facilement à la moindre provocation. Oui, je sais, c'est puéril ! Mais c'est plus fort que moi, dès qu'on m'attaque, je réponds, ou alors je me mords très fortement les lèvres en faisant toute sorte de grimace pour ne pas répondre. Aller passons au suivant !

« Têtu : Qui montre un attachement obstiné à ses opinions, à ses décisions. » À lire, tout ça, j'ai l'impression d'être pire qu'un enfant. C'est faux, du moins en général. La seule chose sur laquelle je suis têtu, c'est ce qui concerne mes objectifs. Si je dois retrouver quelqu'un ou en finir avec une autre personne, rien ne pourra m'arrêter. Je vais finir par tenir une liste d'ailleurs, sinon je risque d'en oublier et il risquerait d'avoir des jaloux.

Je pense que j'ai fait le tour. Si j'ai oublié des traits de caractère, vous vous rendriez bien compte lors de notre rencontre.




 
Quel est ton passé ?

Pourquoi voulez-vous que je vous raconte mon histoire ? Elle n'a rien d'extraordinaire pourtant, enfin, je pense. Je présume qu'il ne sert à rien que je tente de négocier cette partie. Alors prenez place, je vais à présent vous compter mon histoire.

Avant de parler de ma vie, il faut que je parle de ceux qui sont « responsables » de ma présence en ce monde, je parle bien évidement de mes parents. Bah oui si je suis dans ce monde aujourd'hui, c'est grâce à leurs prouesses sportives. Je pense que je peux prendre un peu de temps pour les présentations. Mon père était un mage assez puissant faisant partie d'une guilde noire, il possédait comme signe distinctif une longue veste rouge ainsi qu'une arme imposante. Je dois bien l'avouer la réputation de mon père n'était pas franchement très noble. Tandis que ma mère était une personne qu'on pourrait qualifier de normal, normal dans le sens où elle n'était pas un mage. En effet, elle travaillait comme serveuse dans une taverne de sa ville natale, Clover. Alors que rien ne les prédestinait à se rencontrer et encore moins à avoir une relation, le destin, ou le hasard appeler le comme vous voulez, en décidait autrement. Quelque temps après le début de leur relation, mon père quittait sa guilde afin de vivre avec la femme qu'il aimait et faire une croix sur sa vie passée. D'ailleurs, il ne tardait pas à lui demander sa main, je vous évite toute la partie concernant leur amour mutuel ou même la consommation de leur mariage, qu'en déplaise au plus pervertit ! En X767, je venais au monde dans leur nouvelle ville d'accueil Oshibana.

Très rapidement des rumeurs circulaient à mon sujet dans la ville, que je serais l'enfant d'un démon. En effet, le passé de mon père le rattrapait régulièrement, de plus j'avais comme lui les cheveux blancs. Dans la ville, on l'appelait le dévoreur d'âme et on m'avait surnommé le fils du démon. Malgré ces rumeurs, mes parents firent leur possible pour que je ne me sente pas persécuté, même si on sait tous à quel point les enfants peuvent être cruelles entre eux. Après tout, ils n'ont pas une très bonne notion du bien et du mal. Cependant, malgré mes dires, ces mots me blessaient au plus profond de mon âme. Alimentant une arme pour certain, ma haine des autres. Quelque temps plus tard, on diagnostiquait une maladie incurable à ma mère, une maladie qui n'allait pas la tuer, mais elle se retrouvait diminuée jusqu'à la fin de ces jours. Encore une fois des rumeurs circulaient sur les raisons de cette maladie, certains y voyaient encore une malédiction liée à mon père. Qu'est-ce que les gens peuvent être cons quand ils s'y mettent. Pas un pour rattraper l'autre. C'est à ce moment-là que mon père commençait à remarquer mon affinité avec la magie de type ténèbres. En effet, régulièrement, je me battais avec les autres enfants pour défendre l'honneur de mes parents et plus d'une fois, je montrais un semblant de pouvoir magique. Quelques jours après être sur de ces observations, il décidait de prendre les choses en main pour éviter un futur dérapage. En effet d'après lui, il avait vu trop de mages sombrés facent à ce genre de magie. En plus, il pensait sincèrement que la vie de sa femme s'améliorerait s'il quittait la ville régulièrement, ainsi les autres habitants ne lui rabâcheraient pas sans cesse le passé de son homme. C'est ainsi qu'il décidait de m'emmener en voyage avec lui dans des régions reculées de Fiore et tous les six mois, nous serions de retour à Oshibana durant un mois entier. Voici comment il m'expliquait la chose au début, avant notre départ. J'étais un peu triste de partir loin de ma mère, mais l'idée de devenir un grand mage en voyageant avec mon père était des plus tentante. En plus de tout ça, notre famille accueillait un nouveau membre, en effet quelque temps avant notre départ mon petit frère venait au monde. La santé fragile de ma mère et mon petit frère étaient les raisons pour lesquelles nous n'étions pas parti en voyage tous ensemble. Une fois seul, il m'expliquait les véritables raisons de ce voyage qui n'avait aucune date de fin définie. Les mages utilisant la magie de type ténèbres, puisait leur force dans des sentiments sombre tels que la haine ou la colère. L'objectif de mon père était de m'apprendre à canaliser ses sentiments et surtout que j'apprenne à me maitriser, d'ailleurs, il me disait sans cesse ses mots : « Ragna, sans lumière il n'y a pas de ténèbres. Tu n'es pas mauvais, car tu utilises cette magie. Tu dois contrôler tes sentiments et plus ta « lumière » sera forte plus ta magie le sera en retour.» Aujourd'hui, je sais que ce n'était que des mots pour encourager l'enfant que j'étais à cette époque.

Ces mots guidaient l'ensemble de mon entrainement durant les prochaines années. D'ailleurs, avant de commencer un entrainement magique, il fallait que j'affute mon corps et mon esprit. Mais le seul bémol a ce scénario était mon âge, en effet, j'avais à peine six ans lorsque nous sommes partis en voyage. Et nous ne sommes pas dans une œuvre littéraire ou un enfant peut être aussi musclé et fort qu'un adulte. Cependant, le sport est un bon catalyseur d'émotion et en centrant mes séances sur des exercices ayant pour but d'augmenter mon endurance, j'avais ici la préparation idéale pour un entrainement plus soutenu à l'avenir. Les premiers mois furent donc exclusivement de la course à pied afin de commencer à entretenir mon corps et surtout à canaliser la colère que j'avais accumulée toutes ses années. Tous les six mois, après le mois passé à Oshibana, on ajoutait exercice supplémentaire, mais rien d'excessif pour un enfant. C'est ainsi qu'arrivé à l'âge de dix ans, mon père commençait à m'enseigner certaines magies de l'élément ténèbres. Ce n'était pas sa spécialité, mais il avait fait des recherches depuis le début de mon entrainement. Malgré toute ma bonne volonté, je n'arrivais pas à utiliser correctement tous les sorts issus de ces livres, après tout quoi de plus normal pour un enfant venant de débuter. Les mois défilaient assez rapidement, j'avais d'ailleurs commencé à prendre des leçons de combat. Mon père ne voulait pas spécialement faire de moi une personne puissante ou autre, il voulait que je sache me défendre. Lorsque j'avais douze ans, je refusais de rentrer comme d'habitude avec mon père dans notre ville. J'étais déterminé et je voulais lui montrer mes progrès en m'entrainant de manière intensive durant le mois où il se trouverait à Oshibana. J'aurais su. Il mit trois mois avant de revenir. J'avais certes fait de gros progrès seul, mais il avait une mauvaise nouvelle à m'apprendre. Ma mère était morte, ainsi que mon petit frère. Il restait vague à ce sujet. Disant que qu'il avait eu un incendie durant une nuit et que personne n'avait réussit à les sauver. Je m'en voulais terriblement. Si seulement je n'avais pas cette affinité élémentaire qui avait poussé mon père à partir loin de ceux qu'il devait protéger. Si seulement je n'étais pas né, c'est ce que je pensais. C'est alors que mon père m'expliquait que j'étais l'une des choses dont ma mère était le plus fière. Je devais continuer pour ma mère et mon petit frère, sinon ils seraient morts pour rien.

Avec le temps, je me perfectionnais également dans le maniement de l'épée de mon père ainsi que dans l'utilisation de la magie. Je n'utilisais aucune magie issue des livres, j'avais réussi à inventer mes propres sorts en me basant sur les livres. Mon père me disait autodidacte, il avait surement raison. Soudain, un jour, nous avons été attaqués par trois membres d'une guilde noire. Je ne connaissais pas leur raison, mais toujours est-il qu'ils possédaient dans leur équipe un mage puissant, tellement puissant qu'il pouvait facilement être de rang A. Les deux autres étant bien plus faibles, mon père affrontait le leader du petit groupe tandis que j'allais affronter deux mages en même temps. Plutôt brutale comme premier réel combat. Comment pouvez-vous penser à de bons sentiments alors que des personnes tentent de séparer votre tête de votre corps ? Si vous avez la solution, je suis preneur. Je laissais peu à peu ma colère prendre le dessus, l'utilisant pour augmenter la puissance de mes attaques, heureusement que j'avais eu un très bon formateur. Je pris beaucoup de coups, mais je tenais face à ses deux-là tandis que mon père faisait arme égale avec l'autre mage. Soudain, je me tournais vers mon père pour le voir s'écrouler devant moi, il tenait son torse. Il était couvert de sang. Son adversaire était dans un état lamentable également, il avait perdu un bras. Le combat prit fin quelques minutes. Après tous les deux sous-fifres avaient besoin d'apporter quelques soins à leur leader, qui refusait de fuir sans nous avoir « crever » avant. Mon père me murmura ses dernières paroles. Il m'expliquait la vérité sur la soi-disant mort de ma mère et mon frère. La ville avait été attaquée par une guilde noire. Ma mère avait été tuée tandis que mon frère avait été emmené par ses monstres. Mon père avait tenté de les retrouver expliquant ainsi son retard pour me rejoindre, mais en vain. Ce furent les derniers mots de mon père. J'étais littéralement en état de choc. J'entendais même plus l'autre m'insulter de tous les noms en me décrivant le sort qui m'attendait. À ce moment, instinctivement, je prenais d'une main l'arme de mon père en me relevant me tenant ainsi droit face à ces trois mages. Des perles de larmes coulaient de mes yeux pour finalement inonder mon visage. Je ne disais aucun mot, j'en étais tout simplement incapable. J'essayais d'ouvrir la bouche pour hurler, mais rien ne sortait.

Dans ce genre de moment, le « héros » de l'histoire est censé vaincre les meurtriers de son père très facilement. Si vous le pensez, c'est que vous lisez beaucoup trop de livres. L'un de mes adversaires se jetait sur moi, instinctivement, je faisais un petit mouvement avec l'arme de mon père comme pour donner un coup, puis soudainement une sorte de requin noir sortit de mon ombre se matérialisant et frappant mon adversaire. L'épée de mon père était très imposante et un seul coup pouvait faire de très lourds dégâts. Mais je n'étais pas un expert dans son maniement. J'avais répondu au coup par instinct. Puis soudain, je sentais mon cœur brûler, brûler de haine, il se consumait littéralement. J'avais beau vouloir me calmer, cela m'était impossible. Tout se chamboulait dans ma tête. Ma mère, mon père, mon frère, je les avais perdus. Je me mis à hurler en fonçant sur mes adversaires. L'un d'entres eux étaient déjà hors d'état, tandis que mon second d'adversaire tentait de me barrer la route. Je n'étais plus vraiment lucide et mon manque de concentration me portait préjudice. Je n'avais même pas réussi à contrer mon adversaire et son leader ne perdit pas l'occasion de me donner la leçon du siècle. Mon cœur brûlait de haine, j'avais tout ce que ma magie avait besoin pour être de plus en plus puissante, malheureusement cette haine aveuglait mon jugement. À quoi bon avoir des coups puissants s'ils ne touchent pas l'adversaire.

Comment pourrais-je vous décrire la suite du combat ? Enfin si on peut encore appeler ça un combat ! Cela ressemblait plus à une correction, en effet, je tentais en vain de me débattre et de rendre les coups qu'on me donnait. Sans aucun succès, j'avais peur, allais-je finir ici ? Je ne savais plus trop où j'étais, soudain mon regard se portait sur mon corps. Je comprenais mieux pourquoi j'avais des vertiges et que mon corps était si lourd, j'étais couvert de mon sang avec des blessures ouvertes un peu partout. Je n'avais plus de forces et si je voulais m'en sortir, il fallait que je lâche l'épée de mon père, elle était devenue trop lourde. J'essayais de riposter à l'aide de sorts, mais avant que je puisse tenter d'utiliser le moindre sort, je ressentais une forte douleur au niveau de mon bras droit. Je tournais alors mon regard vers mon flanc droit pour voir que mon bras droit était par terre. Je hurlais à nouveau, mais de douleur cette fois-ci. Je me tenais ce qui me restait de mon épaule. Ma main couverte de sang, c'était fini. Alors que je sentais la fin arriver, je tentais de rejoindre le corps de mon père en rampant. Mon bourreau ne voulait même pas me finir, il m'offrait un dernier coup de pied dans le ventre avant de partir. Une mort rapide était-ce trop demandé ? Peu à peu, je sentais mes dernières forces m'abandonner, je sombrais petit à petit. C'était ça la mort, finalement, je ne ressentais presque plus rien, je m'abandonnais à cette douce délivrance. J'allais enfin abandonner quand, une douce petite voix me posait une question « Veux-tu vivre ? ». Va t'en je disposais enfin du salut d'une mort douce, après tout qu'est-ce qui me restait dans cette vie. Mon frère ! Je ne pouvais pas l'abandonner et puis je donnerais tout pour venger mes parents. C'est alors que je répondais à cette voix en lui affirmant que oui, je voulais vivre !

Lorsque je revenais à moi, j'étais couvert de bandage et j'avais d'autres vêtements. Une sorte de haut de kimono rouge et un hakama noir. J'avais l'impression d'avoir fait un mauvais rêve, mais j'avais en face de mon lit de fortune l'épée de mon père ainsi que sa veste rouge. Ce n'était pas un rêve, je posais ma main droite sur mon visage puis surpris, j'ouvrais grand les yeux. Mon bras était toujours là ? Comment ? Pourtant, cette douleur, je ne l'avais pas imaginé. Je ne comprenais plus rien, soudain un homme vêtu d'un kimono noir entrait dans la pièce. Il m'expliquait que j'avais été trouvé par l'une de ses amies pratiquant la nécromancie et que c'était grâce à ces pouvoirs que j'avais à nouveau un bras. Cependant, l'apparition de ce bras, entièrement noir, avait eu un second effet, j'avais à présent les yeux de deux couleurs différentes. Alors que je les avais naturellement verts, mon iris droit était devenu rouge. C'était une faible compensation pour avoir de nouveau un bras, malgré qu'il n'était pas vraiment le mien. Je demandais à l'homme ou étais enterré mon père et il m'apprit qu'il avait été enterré en ce lieu dans les jardins. Je me trouvais dans la propriété de cet homme et j'y étais le bienvenu aussi longtemps que je le souhaitais. Il se prénommait Jubei et sa demeure se trouvait sur le territoire de Bosco, un autre pays. Tandis que la personne qui m'avait trouvé se nommait Rachel et était donc une puissante nécromancienne. Quelques jours plus tard, j'avais repris l'entrainement avec de petit exercice physique, mon hôte me proposait par la suite de m'aider à perfectionner ma technique. J'avais acquis une nouvelle source de pouvoir avec mon nouveau bras, mais il ne fallait pas que je la considère comme mienne simplement, car il était attaché à mon corps. Je devais maitriser cette nouvelle arme et il me proposait de m'y aider. C'est ainsi que je reprenais un nouvel entrainement avec comme professeur Jubei durant les quatre prochaines années. J'avais seize ans lorsque je perdis mon bras et en quittant mon maitre, j'en avais maintenant vingt. Il me demandait ce que j'allais faire à présent, je ne voulais pas le décevoir donc je ne lui offrais aucune réponse, cependant mon cœur connaissait mes objectifs. Retrouver mon frère et me venger de ces guildes noires dont je ne connaissais même pas le nom. Avant de partir, je prenais l'arme de mon père ainsi que sa veste comme héritage.

Durant les deux années qui suivirent, je combattais toutes les guildes noires que je croisais sur ma route, ainsi, j'obtenais rapidement le surnom « The Bloodedge ». Alors que je n'avais aucune nouvelle de mon frère ou des personnes que je recherchais, je trouvais enfin une piste menant à l'une des guildes responsables de mes malheurs. Une fois dans leur QG, j'eus une belle surprise, d'autres personnes étaient déjà dans ce QG pour détruire la guilde noire en question. Ils étaient trois et faisaient partie d'une guilde indépendante nommée Crime Sorcière, ils étaient tous d'anciens criminels repentis voulant expier leurs fautes. Je leur laissais volontiers cette guilde noire, moi, je voulais seulement la personne qui m'avait retiré mon bras et mon père. Dans tout ce désordre, je réussis à le trouver, lui avais un bras métallique à présent et pensais qu'on était au moins deux. Il avait tort, j'avais un bras fait de chair, certes étrange, mais physiquement, il était comme n'importe quel bras. J'étais déçu de ma vengeance, elle me laissait un gout amer dans la bouche, j'avais beaucoup trop progressé pour qu'il puisse tenter de me résister. Le comble était qu'il me suppliait de lui laisser la vie sauve, foutaise ! Une fois le QG de cette guilde noire à sang et à feu, je pouvais enfin partir, mais le maitre de Crime Sorcière voulait me parler. On avait combattu ensemble, mais on n'était pas spécialement des alliés. Après quelques heures à m'expliquer beaucoup de choses, il me proposait de rejoindre sa guilde. Il reconnaissait ma force, mais il ne voulait pas que je devienne qu'une arme de vengeance personnelle, selon lui, je méritais mieux. Je ne sais pas pourquoi, mais j'acceptais de faire équipe avec lui, après tout, ma haine des guildes noires ne pouvait pas trouver de cause plus noble que celle de Crime Sorcière. C'est ainsi que commençais ma nouvelle vie en tant que membre d'une guilde. Deux nouvelles années passaient et à ma grande surprise, je ne regrettais pas mon choix, malgré qu'on ne faisait aucunement preuve de sentimentalisme devant les autres. On était devenu une sorte de famille, je tenais à chaque membre de cette guilde, finalement, j'avais aussi trouvé une sorte de rédemption et de nouvelle vie. Jellal, notre leader, avec réussit à calmer le flot de haines en moi, grâce à cela j'étais devenu quelqu'un assez calme en général. Cependant, j'espérais toujours au fond de moi retrouvé un jour la trace de mon frère.


 



Derrière l'écran ?

 

  Pseudo : Sora
  Âge : 23 Ans
  Expérience de Rp : Entre 5 et 6 ans
  Perso favoris dans Fairy Tail : : Natsu, Jellal, Erza
  Comment avez vous connus le forum ? : Top Site
  Votre disponibilité : : 5 jours sur 7
  Un mot pour la fin? : Merci pour votre accueil ! J'ai hâte de rp
 Nom du personnage de votre avatar : : Ragna The Bloodedge || BlazBlue
 

 (c) CREDIT fiche - Never-Utopia


Dernière édition par Ragna Kisaragi le Mar 9 Sep - 16:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Jewels : 7562
Date d'inscription : 27/06/2014

MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   Lun 1 Sep - 17:36

Bonjour toi Ragna et bienvenue sur Fairy Tail Last time

j'espère que tu te plairas ici, si tu a des questions n'hésite pas de les poser a moi ou Gajeel.

J'ai déja un petit truc a dire concernant ta fiche... Le D.S des ténèbre/ombre est le même ici sur ce forum donc c'est Rogue, si tu veux jouer Rogue je n'ai pas de problème a ce que tu change de nom, si tu désire continuer de jouer Ragna, du devras changé ton élément.

les élément suivant sont interdit pour la création des perso inventé pour la raison qu'il appartienne au personnage du manga :

Lumière/blanc : Sting
ombre/ténèbre : Rogue
Fer/métal : Gajeel
Feu : Natsu
Air/vent : Wendy
Poison : Cobra/Eric
Électricité : Laxus

j'espère que ça ne te décourage pas, je sais que ça peut être frustrant de ce faire refusé quelque chose. Courage a toi et merci encore de t'être inscrit sur FT : LT n.n

_________________
On ne juge pas un livre par sa couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://awskitee.tumblr.com/
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   Sam 6 Sep - 23:51

Hello et bienvenue à toi !

J'chuis à la bourre >>.

Je vois que Levy s'occupe déjà de toi, mais n'hésite pas si tu as des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 4
Jewels : 154
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   Mar 9 Sep - 16:37

Merci à vous deux pour votre accueil !

Je pense avoir fini ma fiche.

Je croise les doigts pour que tout soit en ordre =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 70
Jewels : 1237
Date d'inscription : 22/08/2014

MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   Mar 9 Sep - 18:01

je m'occuperais de ta fiche lorsque je ne serais plus en cours Smile

merci de ta patience n.n

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 274
Jewels : 7562
Date d'inscription : 27/06/2014

MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   Mer 10 Sep - 18:44

Alors alors,

J'ai bien apprécié ta fiche, tes descriptions étaient bien, rien redire, le charme du personnage, c'est cool n.n ( Me fait un peu penser à Dante de Devil may cry ...un peu moins vulgaire disons XD )

sinon pour ton Histoire, J'ai pas grand chose a redire mis a part pour le partie avec crime Sorcière. J'aimerais sincèrement que tu décrives un peu plus ta relation avec cette guilde, car le : " j'ai causé avec le chef et hop, je suis pris" je n'aime pas trop.

De plus, Crime sorcière a comme mention d'avoir que des membres avec des mises a prix sur leur tête. Si tu souhaites en faire partie, tu devras avoir eu des démêlés avec la justice et le conseil magique. Ce n'est pas parce qu'il n'est pas disponible sur le forum, qu'il n'est pas présent.

Donc ce sont les deux changements que je te demanderais. Avertis-moi lorsque tu auras terminé n.n

_________________
On ne juge pas un livre par sa couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://awskitee.tumblr.com/
Messages : 274
Jewels : 7562
Date d'inscription : 27/06/2014

MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   Mer 17 Sep - 13:15

une semaine c'est écoulé entre la demande de changement, comment avance ta fiche ? n'hésite pas de me demandé de l'aide si jamais tu ne sais pas trop quoi faire n.n

_________________
On ne juge pas un livre par sa couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://awskitee.tumblr.com/
Messages : 274
Jewels : 7562
Date d'inscription : 27/06/2014

MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   Jeu 25 Sep - 18:52

Je Relance une dernière fois.

Ou en es-tu sur ta fiche mon ami n.n

_________________
On ne juge pas un livre par sa couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://awskitee.tumblr.com/
Messages : 274
Jewels : 7562
Date d'inscription : 27/06/2014

MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   Jeu 2 Oct - 12:04

Fiche Archivée. si tu souhaite revenir, tu devras refaire ta fiche


_________________
On ne juge pas un livre par sa couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://awskitee.tumblr.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ragna The Bloodedge || Terminer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ragna The Bloodedge || Terminer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Entraînement] La lutte contre le vide.
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» je croyais que c'était terminer...
» Nam Mok Li(terminer)
» [Aide pokédex] TERMINER ! 719/719

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail : Last Time :: Commencement :: Création du Madoshi :: Licence du Madoshi :: Fiches refusées-